Communiqué de la FSU de l'Université d'Orléans (Déc. 2011)

Publié le par SLU-Lu via A.Boche et Rosalie

La direction de l'Université d'Orléans a décidé de modifier profondément les statuts de notre université, sans attendre le prochain renouvellement des conseils centraux au printemps 2012.

 

Cette réforme des statuts accompagne la création des "Instituts Thématiques Pluridisciplinaires" et des "Collegium - UFR" dont les missions et prérogatives, floues pour l'essentiel, ne garantissent aucunement les lisibilité et visibilité des formations et de la recherche. La restructuration profonde de notre Université ainsi programmée aura des impacts forts pour les personnels BIATOSS et enseignants, mais à aucun moment ces conséquences ne sont précisées et aucune mesure d'accompagnement n'est envisagée.

 

Malgré plusieurs avis défavorables des élus du personnel du Comité Technique face à ce projet, malgré les refus des conseils des UFR STAPS et de Sciences de voir leur UFR fusionner comme les nouveaux statuts l'imposent, le

président soumet cette réforme au vote lors du prochain Conseil d'administration, le 16 décembre 2011.

 

Les syndicats FSU de l'Université d'Orléans (SNESup, SNASUB, UNATOS) refusent ce projet de modification des statuts de l'établissement : les changements proposés ne reflètent ni la dynamique de formation de l'établissement, ni les engagements de collaboration avec l'Université de Tours.

 

En retrait sur les instances de concertation et de dialogue qui ont fait la force de la tradition collégiale et des franchises universitaires, la nouvelle organisation ne constitue manifestement pas la bonne réponse aux difficultés budgétaires et à la dégradation des conditions d'enseignement dans lesquelles la LRU plonge l'établissement.

 

Contact presse : Maitine Bergounioux (élue au CA de l'Université d'Orléans) : 06 84 19 35 44 ou maitine.bergounioux@univ-orleans.fr

 

Publié dans Orléans et Tours

Commenter cet article