Affordance (22/5/12) : Le chercheur en son labo.

Publié le par SLU-Lu Orléans

Je suis maître de conférences en sciences de l'information et de la communication (SIC) depuis 7 ans. Je suis également, peu ou prou depuis 10 ans (7 + 3 années de thèse), SLF : Sans Labo Fixe.

Rejoindre un laboratoire de recherche n'est pas toujours chose aisée. Dans mon cas, les choses avaient plutôt mal commencé. Déjà à l'époque de ma thèse je m'en étais allé tout guilleret solliciter la personne en charge du seul laboratoire en SIC de la ville. Par deux fois elle me refusa l'entrée dans son labo au motif que - 1ère fois, au début de mon doctorat - "ma thèse ne relevait pas vraiment du champ des sciences de la communication" (je travaillais sur la question de l'hypertexte à la fois du point de vue des sciences de l'information et de celui des lettres modernes). Second refus, à l'issue de ma thèse, alors que j'étais en post-doc dans une société éditant des logiciels de knowledge management, au motif que le labo avait besoin "de chercheurs déjà en poste dans l'optique de la prochaine évaluation quadriennale". Il va de soi qu'aucun des 2 motifs de refus n'était valable, mon éviction relevant in fine d'une vieille (mais tenace) rancune scientifico-personnelle** à l'égard de ma directrice de thèse. Bref, je m'étais donc rapproché, grâce à ma directrice de thèse, d'un autre labo, totalement hors de ma discipline mais beaucoup plus accueillant :-)

Lire la suite ICI

Publié dans SLF

Commenter cet article